Comment obtenir l'agrément de guide de tourisme pendant la phase transitoire ?


Agrément, diplôme et plus ...

La délivrance des agréments de guide de tourisme à des personnes ne remplissant pas la condition de formation prévue par la nouvelle loi (1) mais disposant de compétences acquises sur le terrain est maintenant chose possible après la publication au Bulletin Officiel de l'arrêté (2) du ministre du tourisme n° 336-16 du 1er février 2016 qui a fixé les modalités de délivrance d'agréments de guides de tourisme.

La nouvelle réglementation exige pour obtenir l'agrément de guide de tourisme de justifier d’une aptitude professionnelle. Voici plus de détails sur les modalités  de délivrance des agréments pendant la phase transitoire :



L'avis d'examen :  l'examen est annoncé via la publication d'un avis sur le site web du ministère de tourisme http:// www. tourisme. gov. ma  ,ainsi dans 2 journaux nationaux d'annonce légales. L'avis comprend un rappel des conditions d'accès à la profession, les compétences exigées pour passer l'examen, les pièces constituant le dossier de candidature, la date de l'examen et pe dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature.

L'examen professionnel : les personnes qui ne remplissent pas les conditions  de formation prévue par la nouvelle loi (n° 05-12), mais qui disposent de compétences acquises sur le terrain peuvent passer l'examen professionnel pour  obtenir l'agrément de guide de tourisme.

Le dossier de candidature : Le candidat  de l'examen indiqué dans le paragraphe précédent ne peut déposer sa candidature que pour une seule catégorie des guides de tourisme.
L'examen de la catégorie  des guides des espaces naturels : L'examen comprend une épreuve physique et une épreuve écrite et à après avoir passé avec succès l'épreuve écrite un entretien oral

L'examen pour la catégorie des guides de villes et des circuits touristiques: L'examen comprend une épreuve écrite et un entretien oral aprés avoir passé avec succès l'épreuve écrite.

La formation, une nouvelle condition pour exercer la profession de guide de tourisme :
Quid du diplôme (3)? Les candidats à l'exercice de la profession de guides des espaces naturels doivent être titulaires du diplôme de technicien spécialisé filière guide des espaces naturels délivré par les instituts  spécialisés de technologie appliquée hôtelière et touristique conformément à l'arrêté n°  296-98
A titre transitoire, les personnes ayants obtenu avant l'année 2015 une attestation de formation au métier de guide de montagne ou de guide des espaces naturels délivrée par le centre de formation aux métiers de montagne de Tabant ou par l'institut spécialisé de technologie appliquée de Tinghir, peuvent, dans un délai n'excédant pas 2 ans à compter du 7 mars 2016

Bon à savoir :
En application de l'article 4 du décret n° 2-14-553 du 18 juin 2015 pris pour l'application de la loi n° 05-12 réglementant la profession de guide de tourisme, l'arrêté du ministre du tourisme n° 334-16 du 1er février 2016 a fixé le nombre de touristes où le guide touristique est tenu de s’adjoindre à un autre guide touristique. Ce nombre est fixé à 20 pour les guides de villes et des circuits touristiques et à 15 pour le guide des espaces naturels (réf. publié au B.O du 21 mars 2016 édition en arabe).

(1) L'article 31 et 6  de la loi n° 133-13 
(2) Arrêté du ministre du tourisme n° 336-16 du 21 rabii II 1437 (1er février 2016)  fixant les modalités de délivrance d'agréments de guides de tourisme pendant la phase transitoire.
(3) Arrêté du ministre du tourisme n° 335-16 du 21 rabii II 1437 (1er février 2016) fixant le diplôme ouvrant droit à l'exercice de la profession de guide des espaces naturels.

Réf. 
Décret n° 2-14-553 du 1er ramadan 1436 18 juin 2015 pris pour l application de la loi n°  05-12 réglementant la profession de guide de tourisme.

Arrêté du ministre du tourisme n° 334-16 du 1er février 2016 fixant le nombre de touristes où le guide touristique est tenu de s’adjoindre à un autre guide touristique.

Arrêté du ministre du tourisme n° 336-16 du 21 rabii II 1437 (1er février 2016)  fixant les modalités de délivrance d'agréments de guides de tourisme pendant la phase transitoire.

Arrêté du ministre du tourisme n° 335-16 du 21 rabii II 1437 (1er février 2016) fixant le diplôme ouvrant droit à l'exercice de la profession de guide des espaces naturels.

Dahir n° 1.14.129 du 3 chaoual 1435 (31 juillet 2014) portant promulgation de la loi n° 133.13 modifiant la loi n° 05-12 réglementant la profession de guide de tourisme ( publié au bulletin officiel du 18 août 2014)

Simplifiez-vous la veille
Blog de Droit Marocain
RM / Avril 2016






Interdiction des sacs et sachets de plastique à partir du 1er juillet 2016 :


Décriés depuis des décennies pour leur coût écologique, les sacs de plastiques seront interdits à partir du 1er juillet 2016. L'interdiction concerne la fabrication, l'exportation et l'importation. 

Cette interdiction est intervenue par le dahir n° 1.15.148 du 7 décembre 2015 portant promulgation de la loi n° 77.15, publié au B.O du 10 décembre 2015 et concerne tous les sacs de plastique fabriqués à partir du polymère naturel, industriel ou transformé.

Le décret d'application de la loi n° 77.15 
Conformément à l'article 14 de la loi n° 77-15, le Conseil de gouvernement réuni le 24 mars 2016 a adopté le décret d'application relatif à certaines dispositions de la loi n° 77-15 qui interdise la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation des sacs en plastique.

Le décret  a pour but de déterminer les spécificités techniques des sacs en plastique et de définir les règles spécifiques à l'imposition de signes distinctifs et l'impression de logos sur les sacs en plastique destinés à un usage agricole ou industriel, les sacs de congélation, les sacs isothermes et les sacs utilisés pour la collecte des déchets ménagers et autres ordures. 

Ce texte prévoit également la désignation d'agents chargés de contrôler et de détecter les fraudes relatives à la loi n° 77-15 et ses dispositions en plus de la fixation des délais accordés par l'administration aux fraudeurs pour se conformer à la loi et aux dispositions de son application dans un délai ne dépassant pas 15 jours.

L'interdiction ne concerne pas:
1. les sacs en plastique à usage industriel;
2. les sacs en plastique à usage agricole;
3. les sacs en plastique iso thermique;
4. les sacs en plastique de congélation;
5. les sacs en plastique utilisés pour les ordures;
6. les sacs de plastiques destinés au collecte des autres déchets, tels qu'ils sont définis par la loi n° 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination.

Des amendes :
La nouvelle loi frappera  les fraudeurs au porte-monnaie par des amendes allant de 200.000 dhs, pour la fabrication, jusqu’à un million de dirhams  (art.9). Pour les autres amendes , de 10.000 dhs à 500.000 dhs (art. 10) et de 20.000 dhs à 100.000 dhs ( art. 11) 

En guise de conclusion:
L'entrée en application de la loi n° 77-15 abrogera en conséquence loi n° 22-10 du 10 juillet 2010 relative à l’utilisation de sacs et sachets en plastique dégradables ou biodégradables.

Notons que selon l'article 14 de la loi n° 77-15, le gouvernement pourrait adopter d'autres textes qui seraient nécessaires à l'application de la nouvelle loi.

Blog de Droit Marocain
Simplifiez-vous la veille
RM  25 mars 2016