La loi n°18.12 relatif à la réparation des accidents de travail :

Suivi 
Avril 2016 : Six arrêtés émanant du ministre de l'emploi des affaires sociales relatif aux accidents du travail ont été publié au Bulletin Officiel n° 6447 (édition en  Arabe du 14 Mars 2016).

Un autre texte est publié au B.O du 1er déc. 2014
L'arrêté du ministre de l’emploi et des affaires sociales n° 3383.14 du 18 septembre 2014 fixant les contributions à recouvrer au titre de l’année 2014 pour l’alimentation des fonds créés en vertu de la législation relative à la réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles.


La loi sur les accidents du travail est enfin publiée au bulletin officiel du 22 janvier 2015 . 

Ce texte qui compte 197 articles veut apporter une meilleure protection sociale à travers plusieurs innovations.

Les principales innovations de la loi 18.12 sont constituées par l'institution d'une procédure obligatoire de conciliation entre l'entreprise d'assurance et la victime (art.132), la révision de certaines indemnités et l'adaptation de la procédure civile. 

Déclaration de l'accident de travail:
Un des principaux changements qui sont introduit par la nouvelle loi concerne les procédures de déclaration de l’accident du travail. L’article 14 de la loi souligne que la victime d’un accident du travail ou ses ayants droit sont tenus d’informer l’employeur ou un de ses représentants le jour même de l’accident ou dans les 48 heures maximum sauf cas de force majeure. De son côté l’employeur doit saisir la compagnie d’assurance dans un délai maximal de 5 jours conformément à l'article 14.

Que faire quand la victime n'a pas de couverture AT ?
Pour la victime qui ne dispose pas d'un contrat de travail ou une couverture d'assurance, l'article 18, dispose qu' elle devra recourir à la justice selon les conditions des articles de la loi 18-12 (de 141 au 144).
Notons également que la conciliation devienne obligatoire avant toute procédure judiciaire (art. 132). ainsi, Toute offre d’indemnisation acceptée par la victime ou ses ayants droit doit donner lieu à la signature par les deux parties d’un Procès-verbal de conciliation définitif (La forme du PV doit respecter les exigences d'un texte réglementaire ).

La base de calcul de l’indemnisation:
Selon l'article 105 de la nouvelle loi, la base de calcul se fera sur la base du salaire annuel réel ou sur la base du Smig.

Blog de Droit Marocain
29 janvier 2015
MàJ Avril 2016

Aucun commentaire: